Sunday, July 27, 2014

Is it time for Jews to leave 'Francalgerie'?

The traumatic events of 13 July and again on 22 July, when Parisian Jews were forced to barricade themselves inside synagogues to avoid a near-pogrom by angry and violent pro-Palestinian demonstrators, has  prompted professor Shmuel Trigano to ask in his Times of Israel blog: is it time for Jews to leave France? In the face of official indifference and media misrepresentation, history is repeating itself for a community that only a generation ago was forced to leave North Africa. France has become Francalgerie.

Rioting in Sarcelles on 22 July

"Le plus terrible reste cependant la réaction ou l’absence de réaction de la société et notamment des médias. La dépèche de l’AFP est un modèle du genre en matière de réécriture des événements dans le sens de leur dénaturation[2], mâtinée de l’opinion du grand « expert » en la matière, Pascal Boniface:«Interdire ce type de manifestation serait un remède pire que le mal». Les manifestants fustigeant la cruauté d’Israël sont abondamment cités et bien sûr l’AFP incrimine la Ligue de défense juive. Elle fournit dans sa dépêche un schéma sur les pertes à Gaza comme pour justifier implicitement la manifestation.
"Quel va être l’impact de cet événement sur les Juifs de France? Il pourrait jouer le rôle que des faits de ce type ont rempli dans le passé pour les Juifs du monde arabe: un événement symbolique très fort (une émeute,un assassinat…) tout ce serait plausible car c’est comme si l’exclusion des Juifs, qui avait commencé en Afrique du Nord et qui, d’une certaine façon menace, depuis, ceux d’entre eux qui ont trouvé refuge en Israël, se poursuivait sur le sol français. De la « Françalgérie »?"

Read  article in full (French):

No comments: